16 grandes lignes du SEO en 2021

16 grandes lignes du SEO en 2021

Pour cette année 2021, le SEO (Search Engine Optimization) reste le maître mot pour accroître la visibilité de son site. N’oubliez pas qu’à cause des confinements dus à la pandémie, tous les professionnels renforcent leur présence sur le web. La concurrence est alors plus rude que jamais d’où la nécessité de se démarquer grâce au référencement. Vous le savez déjà, plusieurs techniques sont envisageables, mais lesquelles faut-il privilégier ?

La qualité et le format des contenus

Ceci n’est plus une nouveauté, mais il est essentiel de le rappeler. Qui dit SEO, dit qualité des contenus quel qu’en soit le format. Et puisqu’on parle de formats, tâchez de varier les contenus textuels, les contenus vidéos, les podcasts et les contenus visuels (images). Chacun d’eux joue un rôle essentiel de nos jours.

Alors que les articles textes restent une valeur sûre pour informer et conseiller, les vidéos sont plus pratiques lorsqu’il s’agit de donner des tutoriels ou des recettes. Les podcasts, quant à eux se montrent efficaces pour les contenus chauds comme les actualités, car il a été prouvé que l’audience est plus concentrée en écoutant sans être distraite par des images. Mais les images, on en a aussi besoin puisque la recherche visuelle a également connu un bel essor depuis le début de la pandémie. Dans ce contexte, on ne publiera que des images de qualité, celles qui ont le don de happer le regard.

Lire aussi – Contenus chauds et contenus froids : le secret des stratégies éditoriales qui marchent

Dans tous les cas, la qualité et la pertinence devront toujours être au rendez-vous. Gardez en tête que les algorithmes des moteurs de recherche sont plus intelligents que jamais. Ces derniers ne veulent plus voir des successions de mots-clés dans les contenus, mais veulent des phrases qui ont du sens puisque justement, ils ont désormais la capacité de les comprendre.

Attention, qualité ne signifie pas seulement des phrases correctes avec un zéro faute d’orthographe. Cela implique aussi des informations justes et à jour, un fond de contenu riche et pertinent, des mots-clés minutieusement choisis et insérés naturellement dans le texte, des contenus lisibles et agréables à lire … Bref, on veut des contenus plaisants, pratiques et enrichissants.

A lire – Contenu SEO : les bonnes astuces pour sortir un bon texte

La lecture d’un de vos contenus doit donner envie d’en découvrir d’autres. Plus un internaute restera longtemps sur votre site, plus vous gagnez des points lors de votre classement dans les SERPs.

Les mots-clés, surtout de longue traîne

Les mots-clés, surtout de longue traîne

Les mots-clés restent également un incontournable du SEO. Il faut en insérer dans les différentes parties du contenu (url, balise Title, meta description, titre H1, les sous-titres et bien sûr, le corps du contenu), mais subtilement et à petite dose.

Pour rappel, les expressions clés sont celles que les internautes ont saisies dans les moteurs de recherche lors de leur navigation sur la toile. Les réutiliser dans vos contenus permet de faire apparaître vos contenus dans les résultats de recherche, chaque fois que d’autres internautes entreront les mêmes requêtes. Notez toutefois que vous n’êtes pas le seul à les réutiliser d’où la nécessité de ne reprendre que les mots-clés à fort potentiel et de les insérer naturellement dans les contenus.

Comme on l’a précisé plus haut, les algorithmes ne veulent plus de succession de mots-clés et encore moins de bourrage de mots-clés (keyword stuffing). Cette dernière pratique est d’ailleurs interdite.

A lire – Densité des mots-clés : quel impact pour le référencement ?

Pour ce qui est de leur qualité, pensez à associer les termes les plus concurrentiels à des termes qui ne le sont pas assez. Ainsi, vous vous donnez la chance d’apparaître dans les SERPs que ce soit grâce aux premiers ou aux seconds. Les termes peu concurrentiels sont parfois plus performants puisque vu le faible nombre de sites qui se positionnent dessus, lorsqu’ils sont utilisés, vous figurez directement dans les premières pages des résultats, voire sur la page à la une.

Dans la majorité des cas, les termes peu concurrentiels sont des expressions de longue traîne. Essayez d’en trouver quelques-uns qui se réfèrent à votre thématique et aux sujets de vos contenus. Cela contribue aussi à enrichir votre champ sémantique.

La sémantique

Le SEO sémantique est un point qui ne doit plus être négligé de nos jours. Pour cause, il ne faut plus se limiter au sens des mots saisis par les internautes, mais s’intéresser à leur intention de recherche. Voilà pourquoi il faut enrichir les contenus avec des termes et expressions qui se réfèrent à la thématique traitée.

Aussi, pour chaque sujet proposé, il faut se poser les bonnes questions avant de se mettre à rédiger. Quelles informations les lecteurs attendent-ils à trouver dans le texte ? Quelles réponses veulent-ils obtenir ? Quels renseignements supplémentaires peuvent leur être utiles ? Autrement dit, on ne se focalise pas sur les mots-clés, bien qu’ils soient indispensables. On articule toutes les données autour du sujet en y ajoutant des expressions essentielles.

Ainsi, dans le cadre du SEO sémantique, retenez que :

  • On rédige pour des personnes humaines et non plus uniquement pour les moteurs de recherche
  • On établit les sujets en pack : on choisit un article mère et on fait graviter des articles secondaires autour
  • On affine son netlinking d’où la nécessité des contenus groupés, mais pas uniquement. Il faut également faire en sorte que tous les contenus d’un site soient fidèles au thème général choisi

Par conséquent, la sémantique ne s’applique pas seulement pour un article, mais pour l’ensemble du site. Les différentes pages doivent être liées entre elles.

Tout savoir sur le SEO sémantique

La meta description

Avec la balise Title ou Titre SEO, la meta description ne doit plus être négligée. C’est elle qui donne aux internautes un bref résumé de ce que contient une page. Plus ce résumé est accrocheur, plus les gens voudront en savoir davantage et donc cliquer sur le lien qui mène à la page.

Cette description doit être précédée de la balise Title qui n’est autre que la reformulation du titre H1 du contenu publié sur la page.

Balise Title et meta description sont les parties du contenu qui apparaissent sur la page des résultats de recherche. Ils n’apparaissent plus lorsque vous atterrissez sur la page proprement dite du contenu.

Découvrez comment rédiger une meta description

Les Urls

Les algorithmes préfèrent de loin les Urls courtes et compréhensibles. Par conséquent, on évite désormais les adresses qui contiennent :

  • Des caractères spéciaux
  • Trop d’articles : le, la, les …
  • Trop de mots

A la place, privilégiez celles qui comprennent un mot-clé principal et quelques autres mots importants permettant aux robots et aux internautes d’avoir une idée précise du contenu qu’ils vont trouver sur la page.

Voilà pourquoi on parle l’Url SEO Friendly ou Url optimisée.

Les liens internes et externes

Retenez bien que le SEO ne se limite pas à référencer une seule page de votre site. C’est l’ensemble du site qui doit être optimisé. Par conséquent, outre la qualité des contenus, les mots-clés, les urls … il faut rendre la navigation sur le site plus fluide. Pour ce faire, on n’oublie pas les liens, aussi bien internes qu’externes.

Les liens internes se réfèrent aux liens qui relient les différentes pages du site. On devra en mettre pour les articles groupés et les contenus qui traitent du même sujet ou des sujets complémentaires.

Les liens externes sont les liens que vous émettez vers d’autres sites ou les liens que d’autres sites émettent vers vous (backlinks).

Pour les liens internes et les liens externes émis par vous, vous pouvez garder le contrôle et donc faire en sorte qu’ils soient pertinents. Par contre, pour les backlinks, votre seul point de contrôle c’est l’analyse, la modération et le désaveu de liens. Pour cause, tous les sites (même les plus médiocres et ceux pénalisés) peuvent pointer vers l’une de vos pages. Le problème c’est qu’ils vont vous tirer dans leur chute et nuire à votre positionnement. Il ne faut donc pas négliger l’audit des backlinks afin de supprimer les liens de mauvaise qualité ou les désavouer.

Un site Responsive

Un site Responsive

Un site bien optimisé c’est un site dont toutes les pages et dont l’ensemble des contenus de chaque page s’affichent rapidement et entièrement sur tous les supports utilisés par l’internaute. Il peut s’agir d’ordinateur, de tablette ou de smartphone. On parle de site Responsive.

Il faut préciser qu’au cours de ces dernières années, on a surtout privilégié l’indexation mobile ou le Mobile First. A partir de cette année, il ne faut plus uniquement se focaliser sur le mobile. Il faudra aussi re-privilégier l’indexation sur desktop et sur tablette. N’hésitez pas à faire des tests pour voir l’affichage de votre site sur les différents supports.

La vitesse de chargement des pages

Normalement, un site Responsive doit offrir une bonne vitesse de chargement des pages. Pensez à faire un petit essai parce qu’une seconde de trop vous fera perdre un nombre de clics important.

En moyenne, une page doit s’afficher entièrement en moins de 10 secondes. Les plus exigeants s’attendent même à pouvoir lire le contenu au bout de 3-5 secondes.

Les réseaux sociaux

De nos jours, être présent sur les réseaux sociaux est indispensable. C’est là que vous trouverez vos clients, vos futurs collaborateurs, vos ambassadeurs, les influenceurs avec qui vous devez travailler et bien sûr, vos concurrents.

N’oubliez pas de jeter un œil sur vos pages tous les jours, d’y partager vos articles et d’en faire la promotion. Avec une stratégie de Social Media bien travaillé, vous optimiserez rapidement la visibilité de votre site.

L’e-réputation

Cette année, il sera plus que jamais important de bien travailler votre image de marque et votre notoriété sur le web. Pour ce faire,

  • Imposez-vous comme un expert dans votre domaine
  • Montez et publiez vos propres vidéos
  • Soigner votre stratégie de netlinking
  • Pensez au guest blogging et aux textes partenaires
  • Soyez actif et réactif …

Un petit conseil :

Pour booster votre popularité, travailler avec d’autres sites à forte autorité est vivement recommandé. Ainsi, lorsque ces derniers émettront un lien pointant vers vous, ils redirigeront leur audience vers vous ce qui est une très bonne chose.

Les Rich Snippets

Avez-vous remarqué que lorsque vous formulez une requête sous forme de questions sur Google, une fenêtre spécifique s’affiche tout en haut de la première page des SERPs ? Il s’agit d’un « résultat sans clic ». Il a été baptisé ainsi puisque sous la question posée, vous verrez directement s’afficher la réponse.

Découvrez comment atterrir sur la 1ère page des SERPs

En reprenant ce genre de questions dans vos contenus et en y donnant directement une réponse claire, vous augmentez vos chances de voir apparaître votre site affiché ainsi. Ces données structurées ou Rich Snippets améliorent votre positionnement dans les résultats de recherche.

Le seul bémol c’est que malgré toute la bonne volonté du monde, ce sont les algorithmes qui vont décider si votre contenu utilisant des Rich Snippets mérite cette place du classement. Puisqu’il est affiché avant la première ligne des résultats organiques, on la qualifie de position zéro ou Featured Snippet.

Comment convaincre les algorithmes que cette place vous revient ? Proposez un contenu informatif que l’on peut lire facilement. Le format question-réponses est le plus apprécié, mais encore faut-il que le contenu soit pertinent.

L’expérience utilisateur ou UX

L’expérience utilisateur ou UX

Il y a quelques années encore, on créait des contenus selon les exigences des robots crawlers des moteurs de recherche. En gros, on se pliait aux consignes de Google.

De nos jours, même si la firme de Mountain View reste leader dans son secteur, ses exigences doivent passer en second, après les attentes des utilisateurs. Google lui-même a annoncé que désormais, il va tenir compte des signaux UX pour classer les sites. Il a déjà mis sur pied divers outils pour suivre les différents signaux UX c’est-à-dire les critères qui définissent la satisfaction des utilisateurs ou l’expérience utilisateur (UX : User eXperience). Parmi ces outils, il y a le « Core Web Vitals ».

Ce dernier tient compte de différents facteurs pouvant indiquer la satisfaction, ou non, d’un internaute lors de la navigation sur un site. Pour que les résultats soient positifs, vous devez faire en sorte de rendre chaque visite la plus agréable possible. Plus le UX est satisfaisant aux yeux de Google, mieux votre site sera référencé dans les SERPs.

Le SXO à la place du SEO

Le SXO (Search eXperience Optimization) c’est l’association du SEO et de l’UX. Comme son nom le suppose, il s’agit d’optimiser l’expérience des internautes à travers les recherches qu’ils font.

Ce point rejoint le précédent puisqu’il s’agit de mettre l’accent sur l’UX. Pour ce faire, vous avez déjà les autres points qu’on a cités depuis le début comme la qualité des contenus, la variété des contenus, la promotion de la recherche visuelle, le netlinking, la vitesse de chargement, le site Responsive …

En savoir plus sur le SXO

Le référencement local

A cause des confinements, le recours aux commerces de proximité a le vent en poupe. Lorsqu’on veut se faire livrer de la nourriture, on cherche sur la toile un restaurant du quartier. Lorsqu’on souhaite acheter des produits pour e-cigarettes, on cherche une enseigne à proximité. Lorsqu’on a besoin de médicaments, on cherche où se situe la pharmacie la plus proche …

La limitation des distances que l’on peut parcourir et surtout la peur du virus nous contraints à limiter le plus possible les sorties à l’extérieur. Etant donné que cette tendance va encore durer (à notre grand regret), renforcer le référencement local de son établissement sur le web est plus que censé.

Pour ce faire, travaillez votre fiche Google My Business et insérez-y les dispositions que vous avez prises en cette période de pandémie. N’oubliez pas de vous inscrire sur Google Map pour permettre à ceux qui veulent se rendre directement chez vous de vous trouver facilement.

En savoir plus sur le référencement local

Les Web Stories de Google

Ils sont apparus vers la fin de l’année 2020, mais nous sommes encore nombreux à bien les connaître. Les « Web Stories » ce sont ces publications qui mettent des images, des vidéos, des publications, des contenus ou des animations en avant. Ils visent à améliorer l’expérience utilisateur et cela tombe très bien, puisque nous devons justement penser SXO et non plus SEO.

L’avantage c’est que vous disposez de trois supports différents pour en publier afin d’élargir davantage votre champ de couverture et susciter plus d’engagement. Quels sont ces supports ?

  • Google Images
  • Google Discover
  • La recherche Google

On essaie ?

La sécurité du site et la protection des données des utilisateurs

Ce point-ci ne parle plus vraiment de SEO, mais vu son importance, on a jugé utile d’en parler ici. Il faut savoir que les problèmes de sécurité qui surviennent sur votre site peuvent vous faire chuter rapidement dans le classement des SERPs.

D’une part, les internautes refusent de se connecter à un site à travers lequel les pirates informatiques peuvent voler les données les concernant. D’autre part, Google, soucieux de l’UX, ne met en avant que des sites sécurisés.

Comment faire alors pour renforcer la sécurité ? Pensez à activer le protocole HTTPS et établissez dès maintenant votre RGPD (règlement général sur la protection des données). Mettez-le ensuite en ligne pour rassurer les internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *