SEO : comment optimiser un article de blog ?

SEO : comment optimiser un article de blog ?

4.5/5 - (2 votes)

Faire de la rédaction SEO et de la rédaction de contenu sont deux choses totalement différentes. Le premier consiste à optimiser les articles de sorte à ce qu’ils soient bien positionnés dans les résultats de recherche tandis que le second consiste à rédiger du contenu pour alimenter un site. Les deux reposent sur la rédaction, mais en SEO, le rédacteur doit respecter différentes contraintes. Il doit d’ailleurs fournir plus d’efforts et suivre différentes étapes pour sortir un texte bien optimisé. Quelles sont ces différentes phases ?

La préparation

La préparation

C’est la première étape à passer pour commencer la rédaction SEO d’un article de blog. Cette phase est celle qui requiert le plus de temps, puisqu’elle doit établir les bases de votre texte. Pour ce faire, répondez, pour chaque article à optimiser, aux questions suivantes :

Pourquoi devez-vous rédiger cet article ?

Vous aurez beaucoup de mal à écrire un article qui n’a pas de but précis. Voilà pourquoi il faut le définir dès le départ. Bien sûr, il sert à informer vos lecteurs et à leur apporter de nouvelles connaissances, mais pour vous qui rédigez, quel sera votre intérêt ?

Le billet va-t-il servir à attirer du nouveau trafic, à mieux vous faire connaître, à élargir votre champ sémantique, à vendre … ? Chaque article SEO doit avoir, au moins un but précis. Une fois que vous l’aurez trouvé, vous aurez déjà une petite idée de comment vous allez conduire la rédaction.

A qui vous adressez-vous ?

Aux internautes, bien sûr, mais à quel type d’internautes. S’agit-il de scientifiques, de mères au foyer, d’entrepreneurs, d’étudiants, de touristes et vacanciers …

Avant même d’écrire votre premier article de blog, vous devez déjà connaître vos buyers personas ou votre public cible. Ce sont les personnes les plus susceptibles de devenir vos clients. Vous devez donc écrire en pensant à ce qu’ils aiment, à ce qui les passionnent, à leurs habitudes de vie … Cette étape est essentielle, car va vous permettre de trouver la bonne tournure de rédaction, les bonnes expressions à utiliser, les bons arguments pour convaincre, le ton …

Quels mots-clés allez-vous utiliser ?

Maintenant que vous connaissez vos objectifs et que vous avez défini votre cible, vous devez établir une liste de mots-clés à utiliser dans l’article de blog. Leur choix doit se baser sur les attentes et les intentions de recherche de vos buyers personas.

Comment deviner ces intentions de recherche ? Vous pouvez utiliser des outils générateurs de mots-clés, consulter les suggestions de Google ou les People Also Ask, utiliser Answer The Public … Pour un article, vous devez partir d’une expression clé principale autour duquel repose votre sujet de rédaction. Vous devez ensuite chercher des expressions secondaires qui gravitent autour du principal et surtout privilégier les mots-clés de longue traîne. Il est important de créer des groupes thématiques et de travailler les autres expressions intéressantes, mais non pertinentes pour le sujet en cours afin de trouver de nouveaux sujets. Dès ce stade, vous commencez déjà à travailler votre maillage interne.

Quels sujets faut-il traiter ?

Au début de l’aventure, vous avez des sujets plein la tête. Toutefois, au fur et à mesure que vous rédigez, vous vous rendez compte que les autres sites en parlent aussi. Il est pourtant essentiel de proposer des sujets à forte valeur ajoutée.

Qu’est-ce que cela signifie ? Pour offrir un article de blog optimisé, le sujet peut être le même que celui d’autres sites, mais votre méthode pour le traiter doit en différer du tout au tout. Que ce soit dans la tournure, dans le choix des phrases et des mots, dans le fil d’idées, vous devez adopter un style unique qui fera la différence auprès des internautes. Et pour y arriver, connaître votre cible est une base à respecter.

A lire – Comment trouver de nouveaux sujets de rédaction ?

Comment rédiger l’article ?

Vous avez vos mots-clés et le sujet pertinent ? Il ne vous reste plus qu’à préparer un plan de rédaction. Pour ce faire, faites des recherches sur le sujet, rassemblez les informations, comparez-les, comprenez-les, listez-les et triez-les. Vous devez rassembler les mêmes idées sous un seul argument de sorte à obtenir des sous-titres H2, H3 … Le H1, quant à lui, restera l’unique grand titre de l’article.

Ce plan servira de squelette à votre texte. Il est important d’établir une certaine cohérence dans le fil d’idées. Faites-en sorte qu’en lisant seulement les sous-titres, les internautes aient déjà une vision complète du contenu de l’article. Autrement dit, vos sous-titres doivent répondre directement à votre titre H1.

Une fois que vous aurez établi le plan général, ajoutez les différentes consignes à suivre telles que le ton à suivre, les mots-clés à utiliser dans tel ou tel paragraphe, les mots à mettre en gras … Notez que dans certains cas, les mots-clés de longue traîne peuvent faire office de titre H2 surtout lorsqu’ils prennent la forme de question.

La rédaction

La rédaction

A partir de là, le travail peut avancer plus vite, car vous avez déjà le squelette et les arguments à développer. Attention toutefois, il ne suffit pas d’aligner les mots, mais il faut être méthodique et professionnel. Voici ce qu’il faut faire …

Sortir des titres optimisés et accrocheurs

Comme on l’a souligné plus haut, vos sous-titres doivent répondre à votre titre principal. Il ne faut toutefois pas se contenter d’y répondre, mais il faut apprendre à les formuler pour qu’ils attirent l’attention aussi bien des internautes que des robots crawlers. Adoptez une tournure qui invite à lire la suite donc une part de mystère tout en restant clair dans la thématique et le sujet qu’on va développer.

Evidemment, on n’oubliera pas d’y insérer des mots-clés. De préférence, l’expression principale ira dans le H1 tandis que dans les H2, vous pouvez utiliser des termes clés secondaires. Inspirez-vous de vos concurrents sans les copier.

A lire – Stratégie de contenu : ces expressions qui interpellent les lecteurs

Utiliser des phrases accrocheuses

Le contenu lui-même doit se composer de phrases pertinentes et percutantes. Privilégiez les phrases courtes et claires. Puisque les internautes ont tendance à lire en diagonale ou en « F », les principaux arguments doivent toujours se situer en début de paragraphe. Il faut également commencer par les informations les plus importantes et terminer par les moins essentielles.

Et pour que l’article de blog soit vraiment optimisé, n’oubliez pas de mettre les expressions importantes en gras. Vous pouvez même vous permettre de mettre certaines phrases en gras quand cela vous semble pertinent. Les termes en gras interpellent davantage les lecteurs durant leur lecture en diagonale.

Proposer des contenus de qualité

En rédaction SEO, la qualité d’un article rime avec pertinence et champ sémantique riche. Il ne faut pas se contenter d’écrire autour des mots-clés, mais de prendre le temps de comprendre le sujet et de comprendre pourquoi l’internaute effectue une recherche là-dessus. C’est seulement en comprenant cela que vous pouvez offrir un texte de qualité.

Dans votre article, vous serez en mesure de donner des réponses précises et utiles. Vous pouvez également anticiper les nouvelles recherches que le lecteur pourrait effectuer en lisant votre billet. Et bien sûr, cela vous donne de nouveaux sujets de rédaction à lier avec l’article en cours.

Toujours en termes de qualité, il faut :

  • Eviter les fautes : grammaire, orthographe, tournures …
  • Eviter les bourrages de mots-clés : il faut les insérer naturellement dans l’ensemble du contenu.
  • Choisir des termes compréhensibles par votre public cible : si vous devez utiliser des jargons techniques, n’oubliez pas de donner une petite définition.
  • Eviter les longs blocs de textes : il faut structurer et aérer le contenu.

L’optimisation

L’optimisation

Globalement, l’optimisation est la dernière phase à accomplir en matière de rédaction SEO. Toutefois, elle se fait tout au long des trois étapes puisque :

  • dès la préparation, on se charge déjà de trouver des mots-clés, des arguments, de nouvelles idées de sujets …
  • dès la rédaction, on travaille sur le balisage Hn, l’une des principales techniques pour optimiser un texte.

A lire – Référencement naturel : les règles à respecter

Notez que les balises ne sont pas seulement utilisées pour améliorer l’expérience utilisateur. Elles sont également importantes pour les spiders des moteurs de recherche puisque ces derniers s’en servent pour mieux comprendre le contenu.

Attention toutefois, même si ces balises permettent d’optimiser un texte, il ne faut pas en abuser. On les utilise seulement pour les arguments principaux et pour structurer l’article. Aussi, il est conseillé de faire au moins deux sous-titres de même type. Si vous insérez un premier H2, il faut en insérer au moins un autre. Il en va de même pour les H3, H4 …

A part les balises Hn et les mots-clés, voici les autres points à travailler en matière d’optimisation :

Les images

Les visuels attirent plus l’attention que les textes. Il est alors essentiel d’en insérer dans vos articles de blog. Elles doivent être cohérentes avec votre sujet de rédaction et aux paragraphes au sein desquels elles sont insérées. Faites aussi attention à leur qualité (dimensions et poids).

Le maillage interne

Le maillage interne consiste à relier les articles de votre blog entre eux. Ces liens doivent être naturels et pertinents. Ils permettent de garder les lecteurs plus longtemps sur votre site, de leur faire découvrir vos autres pages, d’accroître votre popularité et de vous positionner en tant qu’expert dans votre domaine. Assurez-vous seulement que vos articles soient tous de qualité et à forte valeur ajoutée.

En savoir plus sur le netlinking

Les ancres de texte

Ce sont les expressions sur lesquelles les liens seront positionnés. Parfois, il sera nécessaire d’utiliser des ancres optimisées et parfois non. Les ancres doivent être choisies en fonction du contenu de destination. Elles doivent s’y référer, directement ou indirectement.

Les boutons « Call to action »

Les boutons CTA améliorent la fluidité de la navigation sur votre blog. Il est important d’en insérer dans vos contenus pour que le visiteur puisse suivre les liens et consulter davantage d’informations sur la thématique qui l’intéresse. Cet appel à l’action doit être clair, bien visible et bien placé pour que la conversion se fasse.

Le responsive design

Le responsive design se réfère à l’adaptation des sites aux petits écrans des smartphones et des tablettes. Il faut faire en sorte que les lecteurs puissent lire la totalité de vos contenus sur ces supports sans avoir à scroller de gauche à droite. On parle de contenu mobile friendly. Normalement, certains CMS vous permettent de passer automatiquement sous cette version, mais dans certains cas, quelques ajustements restent nécessaires. A vérifier donc.

La publication

La publication

L’optimisation d’un article de blog ne se limite pas à sa rédaction. Cela passe aussi par sa publication sur le web. Une fois que vous l’aurez rédigé, vous devez donc le publier sur votre blog, mais attention, publication ne vaut pas indexation. Il est possible de publier un article, mais cela ne signifie pas qu’il sera forcément indexé par les moteurs de recherche. Or, pour apparaître dans les résultats de recherche, l’indexation est indispensable.

Qui se charge de cette étape ? Les robots crawlers des moteurs de recherche. Pour Google, il y a les Google bots ou les spiders. Durant la mise en ligne de votre article, assurez-vous que le bouton « Indexer pour les moteurs de recherche » soit bien coché. Il ne reste plus qu’à confirmer la publication puis de patienter que les robots passent. Cela peut prendre quelques jours, mais il existe des astuces pour accélérer le processus.

Pour s’assurer que l’article est indexé, saisissez l’url dans la barre de recherche de Google. S’il remonte dans les SERPs, c’est que l’indexation a été faite. Si non, il faudra revoir ce qui ne va pas et le corriger.

Le partage sur les réseaux sociaux

Une fois indexé, vous devez accroître la visibilité de la page nouvellement créée. Pour ce faire, le partage sur les réseaux sociaux est une méthode fortement conseillée. Il permet d’obtenir plus de trafic.

Pour que cette technique apporte des retombées positives, choisissez la plateforme de partage en fonction de vos sujets et thématiques. LinkedIn sera plus adapté pour des articles dédiés aux professionnels tandis que Twitter est mieux placé pour accueillir des actualités.

Le suivi SEO

L’article a été préparé, rédigé, optimisé, publié et partagé, mais ce n’est pas fini. Le référencement naturel d’un article de blog ne se termine jamais puisque même au bout de quelques années, il est possible de l’actualiser, de l’allonger, de le publier sous un autre format … Pour savoir quelles actions il convient d’entreprendre, il faut faire un suivi régulier et surveille les KPI (indicateurs de performance).

One Reply to “SEO : comment optimiser un article de blog ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.