Accueil » Rédaction, webmarketing » Référencement SEO : l’importance du Guest Blogging

Référencement SEO : l’importance du Guest Blogging

Il est souvent sous-estimé et pourtant, le « guest blogging » est une excellente méthode pour optimiser son référencement. Comment cela se déroule-t-il et quels avantages propose cette technique ?

Le guest blogging en quelques mots

Ce terme désigne un partenariat entre quelques blogueurs. Cela peut se traduire aussi par l’expression « partage d’articles invités ».

Pour être plus clair, quelques blogueurs signent une collaboration pour qu’ils puissent publier un article sur le blog des uns et des autres. Cela leur permet de faire connaître leur existence et leurs activités à l’audience des autres blogs et d’ainsi augmenter le trafic vers leurs blogs respectifs.

Il ne s’agit donc plus d’échanger un lien avec un autre site, mais de s’inviter sur ce site pour une meilleure retombée.

Netlinking Vs Guest Blogging

Le netlinking est la méthode la plus simple pour booster son référencement, mais elle peut aussi être très coûteuse. En effet, un seul backlink placé sur un site peut vous coûter entre 500 à 1000 euros en fonction de l’autorité du site. Un seul lien ne suffit toutefois pas pour se créer une belle notoriété sur Internet ce qui signifie que vous devrez prévoir un budget assez conséquent pour votre stratégie de netlinking.

Et c’est là que le bât blesse puisque tous les blogueurs n’ont pas un budget en béton. C’est pour cela qu’il devient plus intéressant de se tourner vers le Guest Blogging.

Attention toutefois, seul leur prix diffère puisque même avec cette technique, il faudra tenir compte de l’autorité et de l’ancienneté du site avec lequel vous souhaitez travailler. Il est aussi essentiel que les liens obtenus soient en dofollow et non en nofollow puisque dans ce dernier cas, ils ne vous rapporteraient rien du tout.

Le Guest blogging dans les détails

Référencement SEO : l’importance du Guest Blogging

Quand on souhaite faire du guest blogging, il faut se baser sur différents critères concernant, premièrement votre site, et deuxièmement celui de vos partenaires.

En ce qui concerne votre site, il faudra déterminer sa visibilité, son autorité et son positionnement dans les résultats des recherches. Si des problèmes sont détectés, pouvez-vous y remédier en premier avant de faire appel au guest blogging. ?

Dans le cas, par exemple, où vous manquez de contenu ou de contenus pertinents, vous devez d’abord y remédier, car sinon, aucun blog ne voudra travailler avec vous. De même, si votre site a été pénalisé par Google pour une quelconque raison, essayez d’abord d’abolir cette pénalité avant de souscrire un partenariat en guest blogging. Enfin, assurez-vous que votre site ait une bonne autorité et soit bien visible avant de penser à faire appel à cette technique SEO. Dans le cas contraire, personne ne voudra travailler avec vous puisque vous ne ferez que les tirer vers le bas du classement.

Le choix des partenaires

Votre site est désormais bien positionné, mais vous devez encore le booster pour aller plus loin ? Le Guest Blogging peut vous aider à condition de travailler avec des sites d’autorité. Leur choix devra être étudié minutieusement pour que cela reste le plus naturel possible au risque de s’exposer à une pénalité de Google. Pour choisir ses partenaires, voici les points importants à retenir :

  • La thématique :

Votre blog est axé dans la mode ? Et bien choisissez un autre blog qui se focalise dans ce même univers ou dans un univers complémentaire. Vous pourrez alors travailler avec un blog axé sur le maquillage ou la décoration au lieu de choisir un autre qui se focalise sur l’archéologie.

Ce qu’il faut retenir c’est alors de choisir un blog qui a une complémentarité avec votre ligne éditoriale.

Par contre, il est parfois possible d’échanger des liens avec un blog qui appartient, de prime abord, à un autre univers. Pour passer à cela, attendez néanmoins que votre site ait acquis une petite notoriété. Vous pourrez ensuite vous lancer là-dedans en prenant soin de bien choisir les ancres des liens sans abuser de cette technique dite de « liens exotiques ».

Pour ce faire, il faut trouver la bonne ancre et faire un petit paragraphe là-dessus pour la mettre en relation avec le contenu général. Pour vous faciliter la tâche, rédigez ce petit paragraphe en amont et le reste de la rédaction s’y adaptera ensuite sans sortir de votre sujet principal.

  • Le niveau de référencement naturel du blog partenaire :

Vous ne gagnerez rien à travailler avec un blog moins bien référencé que le vôtre. Il faut donc faire l’état du référencement du blog convoité. Si votre blog est mieux référencé que le sien, c’est lui qui gagnera une partie de votre notoriété alors que votre situation restera inchangée. Dans le cas contraire, vous bénéficierez de la popularité du partenaire.

Pensez donc à opter pour un site mieux référencé ou aussi bien référencé que le vôtre. Proposez-lui un article déjà rédigé et qui tient compte de son sujet principal.

Petite précision, en guest blogging, travailler avec un site moins visible sur Google ne vous apportera pas grand-chose, mais en netlinking, même les backlinks qui viennent de sites moins visibles que vous amélioreront votre autorité en termes de Citation Flow. En effet, plus le nombre de sites qui parlent de vous augmente, plus vous gagnerez en autorité.

  • Les liens et les backlinks :

Ce n’est pas parce que vous utilisez des liens que Google va vous trouver pertinent et naturel. Bien sûr, même si le guest blogging repose sur un échange d’articles, cela peut impliquer un échange de liens basiques. Pour ce faire, il suffira de mettre un lien dans le corps de l’article au lieu d’en placer un en bas de page. Le lien dans le texte sera plus naturel et sera mieux perçu par Google.

De ce fait, si un partenaire vous propose un lien dans le footer ou dans le blogroll, mieux vaut refuser et ne pas en faire de même.

  • Le Guest Blogging en triangulaire :

Cela signifie tout simplement travailler dans une équipe de trois blogueurs pour échanger des articles en triangulaire.

En gros, cela donne la formule suivante : A rédige pour B, B rédige pour C, C rédige pour A.

L’échange devient alors plus naturel puisqu’il n’y a pas de réciprocité entre les partages et les sites collaborateurs. Et pour optimiser les résultats obtenus, pensez à insérer deux ou trois backlinks qui dirigent vers des pages différentes de votre site dans l’article publié par le partenaire.

Enfin, privilégiez la complémentarité entre les trois partenaires pour diriger les audiences des autres vers votre page et vice-versa.

Attention aux erreurs

Pour utiliser efficacement le guest blogging, voici les points à éviter :

  • Accepter un lien placé dans le footer ou dans le blogroll : mieux vaut privilégier les liens dans le contenu même si certains blogueurs les utilisent pour éditer une liste coup de cœur
  • Acheter un lien depuis un site dont la notoriété est très faible par rapport à la vôtre : cela attirera l’attention de Google sur vous qui peut être tenté, à la longue, de vous pénaliser
  • Ne pas travailler les ancres de lien puisque cela peut entraîner une sur-optimisation et des liens hors-sujets
  • Mettre un lien sans aucun rapport avec l’ancre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*