Densité de mots-clés : quel impact pour le référencement

Densité de mots-clés : quel impact pour le référencement ?

(Mis à jour le: 12 avril 2019)
Densité de mots-clés : quel impact pour le référencement ?
4.1 (82.22%) 9 vote[s]

Toute personne ayant fait ou faisant du référencement sait quel poids le mot-clé occupe dans le référencement d’un site. Pourtant, lorsqu’on s’interroge sur la bonne densité de mots-clés, les avis divergent. Alors que certains disent qu’elle doit être fixée à 6 %, d’autres soutiennent que dans les faits, 6 % ou 0 % ne change pas grand-chose. Quelle est donc la bonne densité et quel est son impact sur le positionnement d’un site ?

Qu’appelle-t-on densité de mots-clés ?

Ce terme se réfère au nombre de fois où le mot-clé choisi se répète au sein d’un texte par rapport au nombre de mots total de l’article.

Pour la calculer, il suffit d’appliquer la formule suivante :

Densité de mots-clés = nombre de répétition du mot-clé / nombre total de mots dans l’article

Cette dernière permet d’obtenir la « densité brute » du mot-clé. Il faut la distinguer de la « densité pondérée » qui tient aussi compte de l’emplacement de chaque mot-clé dans le texte. Le retrouve-t-on dans le titre H1, dans les H2, dans l’introduction, dans chaque paragraphe, …

Densité brute Vs densité pondérée

Densité de mots-clés

Ces dernières années, la localisation des mots-clés semble avoir plus de poids que leur densité en elle-même. En effet, les moteurs de recherche apprécient plus le fait qu’ils apparaissent dans les parties dites « chaudes » de chaque page au lieu de les répéter sans cesse. Ces parties ne sont autres que les balises de la page et plus précisément : la balise Title et la balise H1 qui n’est autre que le titre principal de chaque article.

A ce niveau, il faut donc s’intéresser au code HTML, mais confirmer que cela change vraiment quelque chose au niveau du référencement de Google est impossible. Pour cause, la notion de pondération reste vague puisque personne, même chez les experts, ne peut connaître la pondération prise en compte par Google.

Pourquoi devrait-on calculer la densité de mots-clés de ses contenus ?

Quand on évolue dans le marketing de contenu, l’intégration de mots-clés dans le texte se fait naturellement.

Calculer leur densité permet alors de savoir si le mot-clé est assez présent dans le contenu ou s’il faut le citer encore davantage ou justement, ne pas le citer autant. C’est un facteur d’ajustement efficace, car ainsi, le rédacteur sait exactement ce qu’il lui reste à faire.

Quelle est la densité de mots-clés à adopter ?

Autrefois, les rédacteurs avaient pour consigne de répéter le mot-clé autant de fois que possible afin d’atteindre une densité de 2 à 6 %. Résultat : la majorité d’entre eux faisaient du bourrage pour au final, aboutir à un texte surfait, sur-optimisé et peu agréable à lire pour les internautes.

Face à constat, la donne a changé, car désormais, Google veut de la qualité et qui dit qualité, dit contenu pertinent, agréable à lire, réellement informatif, …

Il n’y a donc plus de densité idéale de mots-clés en matière de référencement seo. D’ailleurs, les moteurs de recherche n’y prêtent plus vraiment attention donc ne vous donnez plus la peine de répéter votre mot-clé des centaines de fois. Cela ne fera que nuire à votre activité.

La densité des mots-clés influe-t-elle toujours sur le référencement ?

référencement

La réponse est non. En effet, que vous optiez pour un 1 % ou un 6 %, les moteurs de recherches ne tiennent plus compte de ce critère. Pour les experts SEO, respecter cette tendance équivaut désormais à du folklore, voire un mythe. C’est comme si ce critère de densité n’a jamais existé et on se demande d’ailleurs s’il a vraiment eu un poids sur le géant Google …

Quoi qu’il en fut, cela n’a plus aucun impact du tout donc dès à présent, évitez les répétitions de mots devenues inutiles.

Doit-on laisser tomber les mots-clés dans ce cas ?

Non. C’est leur densité qui n’a plus de poids, mais l’utilisation de mots-clés doit être maintenue. La seule différence c’est que désormais, vous devez :

  • privilégier l’emplacement des mots-clés, notamment dans les zones chaudes, puis de temps à autre à travers le texte.
  • éviter d’imposer un mot-clé là où il ne doit pas être : à force de se baser sur les 6 %, les rédacteurs se forçaient à écrire le mot-clé dans une phrase où il ne devrait pas se situer quitte à altérer tout le sens de la phrase ou du paragraphe. Les textes étaient alors tout sauf naturels. Cette technique est à bannir à jamais, car des textes artificiels, Google n’en veut plus. Pire, il est prêt à pénaliser les sites qui s’entêtent dans cette voie. Les mots-clés doivent être insérés au moment opportun et de manière naturelle.
  • éviter de tenir compte du critère densité : après la rédaction, vous pouvez calculer la densité des mots-clés de votre texte, mais seulement à titre informatif. Ainsi, si vous obtenez un pourcentage de 1 %, ne vous affolez pas, car tant que vous avez pris soin d’insérer vos mots-clés dans la balise Title, dans le H1 et ici et là, avec parcimonie, dans le texte, cela suffit. Gardez en tête que leur emplacement est désormais plus important que leur densité.
  • utiliser le champ lexical de votre mot-clé principal : cela est très important pour le référencement d’un site web, car permet aux moteurs de recherche de faire le lien entre toutes vos pages. Il ne faut donc pas se focaliser sur un seul et même mot, mais variez. Utilisez les différents termes présents dans le champ lexical de votre activité ou votre thématique. Cela est un critère que Google appréciera sûrement lors du classement de votre site.
  • penser aux mots-clés de longue traîne ou au « long tail » : ce sont des mots-clés qui tournent autour de votre thématique, mais qui sont issus des recherches lancées par les internautes sur les moteurs de recherche. Ce sont des expressions composées d’au moins quatre mots-clés. Les requêtes les concernant sont plus faibles, mais cela fait justement leur point fort, car signifie que vous aurez un minimum de concurrence en vous positionnant là-dessus. Le long tail est une valeur sûre pour le référencement d’un site puisqu’il offre un ROI (retour sur investissement) important.

One Reply to “Densité de mots-clés : quel impact pour le référencement ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *